Cercle Inter Universitaire
 

 [Articles et vidéos]  [Présentation]   [Charte pour les membres et les invités]

S'inscrire (Nom, Prénom, Qualité, Parrain)

Les Invités et Amis doivent obligatoirement être parrainés par un membre du Cercle
Δ
L'email demandé pour accéder aux documents, vidéos et comptes-rendus ne sert qu'à adresser l'invitation une fois tous les deux mois 

Lundi 26 juin 2017

 M. Jean-paul Delevoye
Responsable National Mouvement En Marche

« Remettre La France En Marche »

A 19 h 30 Accueil et Apéritif Fraternel

Pendant l’Apéritif 
Notre conférencier dédicacera son dernier ouvrage

A 20 heures Dîner-Débat

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/1f/Jean-Paul_Delevoye.jpg/220px-Jean-Paul_Delevoye.jpg 

Ancien directeur de sociétés agroalimentaires, il est conseiller municipal d’Avesnes-lès-Bapaume à partir de 1974.

Henri Guidet lui demande de lui succéder, ce qu'il accepte. De 1982 à 2002 et de 2004 à 2014, il est maire de Bapaume. Il a été également conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais, président de la Communauté de communes de la région de Bapaume (élargie à la Communauté de communes du Sud Artois à partir de 2013, et qu'il préside également) et président de l'Association des maires de France (1992-2002).

Il est député du Pas-de-Calais de 1986 à 1988. Sénateur de 1992 à 2002, président du groupe des sénateurs-maires, il dirige le rapport « Cohésion sociale et Territoire » pour le commissariat au plan en 1999. Il préside la mission sénatoriale d’information chargée de dresser le bilan de la décentralisation et de proposer les améliorations de nature à faciliter l’exercice des compétences locales en 1999-2000. Il conduit également le groupe d’étude sur la responsabilité pénale des décideurs publics au ministère de la justice. En 1998, il participe à l’étude « Pour une approche globale du temps de l’enfant : l’expérimentation des rythmes scolaires ».

Soutenu par l'Élysée, il brigue en  la présidence du RPR, mais il est battu par Michèle Alliot-Marie, qui recueille 62,7 % des voix des militants au second tour. Il intègre l'UMP en 2002.

De 2002 à 2004, il est ministre de la Fonction publique, de l'Aménagement du territoire et de la Réforme de l'État dans les deux premiers gouvernements Jean-Pierre Raffarin. Il engage notamment la reforme de l’ENA et celle de la retraite des fonctionnaires.

De 2004 à 2011, il est le médiateur de la République ; cette fonction est remplacée à compter du  par celle de Défenseur des droits, à la suite de la réforme constitutionnelle de 2008. De 2010 à 2015, il préside le Conseil économique, social et environnemental (CESE).

En , il annonce son intention de ne pas se représenter à la mairie de Bapaume. Il apporte son soutien au candidat PS Jean-Jacques Cottel pour lui succéder, ce qui entraîne son départ de l'UMP.

Il soutient Emmanuel Macron pour l'élection présidentielle de 2017 et a été choisi pour présider la commission d’investiture pour les législatives 2017 du mouvement En marche.

S'inscrire (Nom, Prénom, Qualité, Parrain)

Une initiation universaliste aux cultures et aux valeurs sociétales, scientifiques et ethiques

Pour tout renseignement, Pierre Chastanier (Président), 5 avenue de Messine, Paris 8ème