Cercle Inter Universitaire
 

 [Articles et vidéos]  [Présentation]   [Charte pour les membres et les invités]

Quand viendra l’heure du Dialogue ?

Par Pierre Chastanier

Vouloir rassembler les Français sous un seul Front Républicain est certes une belle utopie mais...

Il existe actuellement 4 forces politiques en présence :

·         Le Front National

·         L’Union des Républicains et du Centre

·         Le Parti socialiste et les Radicaux de Gauche 

·         Le Front de Gauche incluant frondeurs, Parti de Gauche, PC et EELV

Elles sont regroupables en deux camps :

·         Celles qui croient encore en la politique : Les Républicains, les Centristes, les Socialistes, le Front de Gauche et l’Extrême droite (une faible partie du FN)

·         Celles qui n’y croient plus du tout : les abstentionnistes, et faute d’un parti populiste à la Française, la plupart des nouveaux électeurs du FN.

Inutile de dire que ces derniers seront bientôt majoritaires et que leur nombre grandirait encore si leur seul exutoire ne s’appelait pas Le Pen avec tous ces restes  calamiteux du vieux fondateur, ces relents xénophobes et nationalistes, même lorsque le FN ripoliné avec Marine et Marion cherche à se faire passer pour patriote (on se rappelle le distinguo de Romain Gary : le patriotisme c’est l’amour des siens, le nationalisme c’est la haine des autres)

Les résultats des Régionales viennent de largement démontrer que ce vieux système craque de toutes parts et pourtant…

Auparavant il était réglé depuis 50 ans par la bipolarisation Droite-Gauche, conséquence (néfaste) du mode de scrutin retenu pour l’élection présidentielle aggravé par la concomitance récente des scrutins présidentiels et législatifs depuis le choix du quinquennat ! 

La montée du Front National qui n’a pas d’allié et donc pas de réserve de voix, lui fait réaliser des scores impressionnants au premier tour qui n’amènent pourtant aucune victoire au second si ce n’est la croissance du nombre de ses élus, ce qui facilitera grandement la tâche de Marine Le Pen pour collationner les 500 signatures dont elle aura besoin pour la Présidentielle.

Elle est désormais assurée d’être présente au second tour et même vraisemblablement d’arriver en tête au soir du premier tour !

Elle perdra, comme son père, une fois de plus, quel que soit l’opposant du second tour qui, vieille recette, sortira encore des partis traditionnels : Tous pourris, paraît-il, mais faute de mieux les Français choisiront quand même l’un d’entre eux !

Les grandes manœuvres ont déjà commencé.

François Hollande cherchera à distendre les liens entre Centristes et Républicains. L’idéal pour lui serait qu’un nouveau Bayrou divise l’Union de la droite et du Centre au premier tour. Il tentera aussi de dissuader écologistes, communistes et mélanchoniens de présenter des candidats en insistant sur l’effet catastrophique de la division quitte à leur faire beaucoup de promesses qui, comme chacun sait, n’engagent que ceux qui les reçoivent!

Il essaiera dans le même temps de favoriser au cours de la Primaire de droite le vote en faveur de Nicolas Sarkozy plus détesté, selon lui, par les Français qu’Alain Juppé ou qu’un des autres candidats.

S’il est ainsi présent au second tour, derrière Marine Le Pen, il pourra espérer, à nouveau, un vote du Front Républicain en sa faveur, revanche de celui de 2002 en faveur de Jacques Chirac.

De son côté, Nicolas Sarkozy sait bien que pour les mêmes raisons son sort dépend d’abord et avant tout d’un net succès à la Primaire.

Mobiliser les militants, écarter les gêneurs (on a vu comment il a vite réglé le sort de NKM au lendemain des Régionales), déconsidérer ses concurrents les plus sérieux, promettre beaucoup aux Centristes qui dans ce mode d’élection ne peuvent en aucun cas espérer gagner, promettre encore plus aux jeunes loups de son propre camp qui devront pouvoir attendre, tenter d’échapper aux mailles de la Justice…tout un programme !

Le Front de Gauche a, une fois de plus, subi les conséquences de sa politique de division faisant battre son camp au premier tour et empêchant ainsi la Gauche d’arriver en tête dans des régions où sans la désunion elle aurait pu se maintenir. Paradoxalement c’est cette division  de la Gauche qui en Région Nord-Pas de Calais-Picardie et en PACA a forcé le PS, arrivé en 3ème position, à se retirer. 

La Gauche unie aurait sinon été seconde et comme Nicolas Sarkozy voulait  imposer le Ni-Ni (Ni retrait ni fusion), il y aurait eu dans ces deux régions des triangulaires plus en faveur du FN qu’en Alsace-Lorraine et sans doute les deux Le Pen, Tante et Nièce, seraient-elles aujourd’hui Présidentes de Région !

On voit que la leçon de l’échec de Lionel Jospin n’a guère servi !

Le Front National a heurté son plafond de verre. Difficile quand on s’appelle Le Pen de renier son origine. Peut-être assisterons-nous à une tentative d’ouverture voire, comme pour l’UMP, à un changement de nom bien que le Rassemblement Bleu Marine ait fait flop.

Seule chance pour lui de l’emporter sans alliance : si le chômage s’aggrave, si l’Europe chancelle, si la bataille des primaires à droite est trop violente, si l’insécurité progresse, si l’immigration augmente…

Nous voyons donc qu’il n’y a rien de nouveau au royaume des politiques.

Et ce ne sont pas les tentatives récentes de débauchage ou d’offres de service (François Hollande, Manuel Valls, Jean-Pierre Raffarin, Xavier Bertrand) qui changeront durablement les choses.

Alors que faire ?

Désespérer et aller cultiver notre jardin ?

Ou mobiliser les Hommes et les Femmes de bonne volonté pour que par le Dialogue, des solutions consensuelles soient enfin apportées aux problèmes de notre temps ?

C’est ce que je soumettrai à votre sagacité au cours de 4 prochains articles :

·         Pour en finir avec le chômage

·         Pour revoir notre politique européenne

·         Pour réformer nos institutions et leur fonctionnement

·         Pour relancer notre économie dans un monde qui change

A suivre…

Vouloir rassembler les Français sous un seul Front Républicain est une belle idée utopique

  1. 20/12/2015 - Quand viendra l’heure du Dialogue ?

  2. 22/12/2015 - Pour en finir avec le chômage !

  3. 24/12/2015 - Revoir notre politique européenne !

  4. 26/12/2015 - Réformer nos institutions et leur fonctionnement

  5. 27/12/2015 - Relancer notre économie dans un monde qui change

Une initiation universaliste aux cultures et aux valeurs sociétales, scientifiques et ethiques

Pour tout renseignement, Pierre Chastanier (Président), 5 avenue de Messine, Paris 8ème