Cercle Inter Universitaire
 

 [Articles et vidéos]  [Présentation]   [Charte pour les membres et les invités]

La solidarité sociale en France
Commission économique CIU
présidée par François-Gérard Guyot

Introduction >>> Télécharger le rapport complet (pdf - 30p.)

Un moment dégarement

Notre groupe, sans doute gagné par lignorance du néophyte ou linconscience de la jeunesse (La moyenne dâge des participants est supérieure à 70 ans), navait pas mesulampleur de la tâche quil allait devoir accomplir en voulant traiter dun sujet quil a baptisé « La solidarité sociale en France ».

Après  de   nombreux  mois   passés  à   rechercher   les   meilleures   sources dinformations, à prendre connaissance des rapports établis par nos plus brillants organismes, nous avons pris conscience que le choix de ce sujet détudes que seul un moment dégarement avait pu nous jeter sur un tel chemin.

Moment dégarement, car nous navions mesuni les difficultés à embrasser lensemble de la problématique, ni la complexité, ni lampleur de la tâche qui nous attendaient.

Nous avions encore moins imaginé laspect ubuesque ou kafkaïen, au choix, du monde dans lequel nous allions tenter de naviguer ; dériver serait dailleurs un terme plus approprié.

En effet, nous n'imaginions pas trouver cette pléiade danalyses remarquables, très détaillées et documentées, de données statistiques pléthoriques, mais aussi tant de complexité, de redondance,  de confusion, de gestion anarchique, de rupture avec les principes fondateurs de notre Constitution et, last but not least, tant de corporatisme.

Au cours des mois passés à compiler documents, analyses, rapports, etc., nous avons ressenti le besoin de faire une pause et faire un « point détape » sur les travaux accomplis à ce jour.

Il  est,  en  effet,  apparu  que  la  méthode  utilisée  nétait  ni  à  la  hauteur,  ni appropriée à la situation que nous venions de découvrir.

Quelle naïveté, quelle impertinence de notre part de vouloir affronter un tel

Himalaya !

De fait, ce document a pour objectif de fixer les esprits en synthétisant les travaux  alisés  par  le  groupe,  en  reprenant,  point  par  point,  les  différents aspects de notre démarche, la définition du sujet de létude :  « la solidarité

sociale  en  France »,  les  raisons  de  ce  choix,  la  méthodologie  utilisée,  les conclusions provisoires des résultats de ce « parcours initiatique », de façon à réorienter notre approche du sujet.

La solidarité sociale en France

Quentendons-nous par « Solidarité sociale » ?

Base  et  objectif  de  nos  travaux,  il  est  essentiel  den  définir  le  sens  et  le périmètre.

« A mal nommer les choses, on ajoute à la misère du monde ». (Albert Camus)

Les études, les rapports, les analyses de lINSEE, de la DREES (Direction des études économique et statistiques) ou encore de la Cour des comptes, utilisent la terminologie de « Solidarité nationale ».

Elle regroupe, selon tous ces organismes, deux grands secteurs :

1.  Le  premier  secteur,  appelé  communément  « La  protection  sociale », recouvre, selon la terminologie adoptée par lINSEE :

·   les risques retraite ;

·   le cmage :

·   la famille ;

·   lexclusion

·   le handicap ;

·    la dépendance.

2.  Le  deuxième  secteur,  appelé  communément  «  La  santé »,  recouvre, toujours selon la terminologie adoptée par l’INSEE :

« La dépense courante de soins et biens médicaux, sous déduction :

·   des indemnités journalières ;

·   des dépenses de recherche et de formation médicale ;

à laquelle est ajoutée « La formation brute de capital fixe (FBCF) du secteur  hospitalier  public »  (Actifs  corporels  ou  incorporels  issus  de processus de production et utilisés de façon pétée ou continue dans dautres processus de production pendant au moins un an).

En sumé, « la protection sociale » (incluant lindemnisation du chômage et laide           sociale)   et   la   « santé »,  forment  lensemble   des   mécanismes  de prévoyance collective qui permettent aux individus vivants en France ou aux familles de faire face, financièrement, aux conséquences des risques sociaux, cest-dire, aux situations pouvant provoquer une baisse des ressources ou une hausse des dépenses vitales.

Retour vers la liste des articles          >>> Télécharger le rapport complet (pdf - 30p.)

Une initiation universaliste aux cultures et aux valeurs sociétales, scientifiques et ethiques

Pour tout renseignement, Pierre Chastanier (Président), 5 avenue de Messine, Paris 8ème